Antenne long fil EFHW avec balun (unun) 9/1


Cette page fait suite au chapitre 1.




Nous sommes toujours avec le balun chinois 9:1 des tests précédents.




Fréquence visée : 1,840 MHz soit 163 m

Pour le brin rayonnant λ/2 = 81.5 m. Par prudence, je coupe le fil à 90 m (+10%).

Pour le contrepoids je commence avec une valeur normalisée à 0,05 λ/2 = 8 m. J'utilise 12m de câble que j'enroule sur une petite bobine pour permettre le réglage.

Etendre 90m de câble n'est pas simple du tout ! La tension exercée sur les points d'encrages est importante ainsi que la flexion du fil sur cette longueur. J'utilise pourtant un câble assez léger avec isolation téflon acheté chez un ferrailleur à Toulouse.

Je créé un point d'accrochage haut dans un peuplier à 15m de haut avec cette technique. Le point d'arrivé est à 4m du sol.




Ce n’est pas bon, avec un FC à 1.958 MHz, je suis à 118KHz au-dessus de la fréquence avec mes 90m ! Alors là je ne comprends pas du tout !

Pourtant je suis bien dans les longueurs que propose PALOMAR sur son site : 81,7m 61,9m 52,7m 47,2m 41,1m 28m et 21.6m .
Seul les 4 premières longueurs sont utilisables pour les 160m .

Bon ok on rajoute 7m pour passer à 97m.



Ah c'est mieux mais il manquerait encore un petit chouïa mais je suis à la limite de ce que je peux faire sur mon terrain !


Voyons un peu les autres bandes : Le 80, 40 et 20m ne sont pas bien couvertes mais vu que j'ai déjà les dipôles pour ces bandes cela ne me pose pas de pb.

Les bandes WARC sont bien couverte ce qui complète bien mon installation.



160m ok , 80m mauvais



60m ok , 40m moyen



30m ok , 20m moyen



17m ok , 15m ok



12m ok , 10m ok



Effet du contre-poids

Le contre-poids de l'antenne a un effet non négligeable sur l'accord de l'antenne.
Il va modifier le plancher de SWR et dans une moindre mesure l'accord en fréquence.
Dans l'exemple ci-dessous, sa longueur est passée de 6 à 8 m :











Si on observe l'abaque de Smith on voit que cela n'affecte peu la partie réelle de l'impédance mais beaucoup la réactance.

Raccourcir le contre-poids rend l'antenne plus inductive, l'allonger la rend plus capacitive.



En rallongeant le contre-poids, on est passé du point A vers le point B ramenant la composante réactive de 'X' de 4,5 à 0, R restant à 50 Ohms.




Effet de sol

J'ai observé que l'humidité du sol affecte notablement la fréquence d'accord :

Par temps sec, la fréquence d'accord augmente, l'antenne devient plus inductive (il faut rallonger le contre-poids).
Sur sol humide, la fréquence baisse, l'antenne devient plus capacitive (il faut raccourcir le contre-poids).

En 1 l'antenne sur 160m par temps sec, en 2 après une bonne pluie.
La variation est de l'ordre de 50KHz et de 0,5 point de ROS ce qui n'est pas négligeable..



En analyse d'impédance, on voit que c'est surtout la composante jX qui a changé, la pluie ayant rendu l'antenne beaucoup plus capacitive











Ce que confirme l'abaque de Smith :

La différence de déplacement dans le plan horizontal est peu importante, c'est la composante R ne change pas trop.

Dans le plan vertical, la variation de jX est importante, l'antenne devient nettement capacitive.

Cela tombe bien puisque c'est la partie la plus facile à corriger : le contre-poids



Pour toutes ces analyses le NanoVNA est un formidable outils !!!






Test en WSPR avec 1W sur 160m


Le 11 juin 2022, entre 18h et 20h UTC, la propagation du 160m était faible (cette bande étant nocturne et hivernale).

En WSPR avec 1W, 40 stations m'ont reçu :






















Free Web Hosting